Les bienfaits de la Tisane Reine des Prés

Principalement utilisée en tisane, la Reine des Prés est un plante médicinale que nos grands-mères utilisaient pour soulager beaucoup de maux. Appelée aussi « aspirine végétale« , cette plante est encore aujourd’hui très largement utilisée en phytothérapie. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette plante miracle aux nombreux bienfaits.

Qu’est-ce que la Reine des prés ?

Les bienfaits de la Tisane Reine des Prés

La Reine des Prés est également connue sous le nom de spirée, ulmaire, belle des prés, ou encore, fleur des abeilles. Cette plante aux multiples vertus porte bien son nom puisqu’elle pousse un peu partout dans les prairies humides, en Europe. Elle mesure entre 50 cm et 1m50 et dispose de feuilles vertes ainsi que de petites fleurs blanches qui dégagent une agréable odeur d’amande.

Les sommités fleuries de la Reine des Prés sont notamment utilisées en phytothérapie. La récolte a lieu du printemps à l’été, lorsque les fleurs éclosent. La plante est alors séchée afin de pouvoir bénéficier de la totalité de ses vertus thérapeutiques. Les feuilles et racines sont également parfois utilisées par les herboristes.

Composition

La Reine des Prés est composée d’acide salicylique (aspirine), de calcium, de fer, de souffre, de gaulthérine, d’héliotropine et de flavonoïdes. Cette plante contient également de nombreux tanins et de la vitamine C.

Histoire de cette plante vertueuse

Originaire d’Europe, elle est utilisée depuis des siècles pour ses vertus aromatiques. En effet, elle était ajoutée aux spiritueux pour leur donner un goût spécial. Les prêtres gaulois et celtiques l’utilisaient pour soigner, puisqu’à l’époque cette plante était déjà reconnue pour ses propriétés bénéfiques.

Au Moyen Âge, il s’agissait d’une plante « porte-bonheur ». Ainsi, on embellissait les bouquets des mariées avec de la Reine des Prés.

Les bienfaits de la Reine des Prés

Comme l’aspirine, la Reine des Prés est d’abord utilisée en anti-douleur. Elle est en effet reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires et pour soulager les maux de tête. L’acide salicylique qu’elle dégage permet de soulager de nombreuses pathologies inflammatoires comme les rhumatismes, l’arthrose ou encore bien autres douleurs musculaires…

Cette plante médicinale dispose également de vertus diurétiques car elle augmente l’élimination rénale de l’eau. Ainsi, elle dispose de propriétés drainantes et détoxifiantes qui permettent de lutter contre la rétention d’eau et de contribuer à l’élimination des toxines du corps.

La spirée possède aussi des propriétés antiulcéreuses qui préviennent la formation d’ulcères, améliore leur cicatrisation et protège la muqueuse gastrique.

Elle permet également de resserrer nos tissus. Cette plante contribue ainsi à favoriser la cicatrisation des plaies et permet de diminuer la sécrétion de sébum (responsable des cheveux gras et des boutons d’acné).

Goût de la tisane de Reine des Prés

La Reine des Prés donne un subtil goût de vanille aux tisanes, car elle renferme de la vanilline.

Ou trouver la Reine des Près ?

Bien entendu, vous pouvez mettre vos chaussures de marche et parcourir la nature pour récolter vous-même la Reine des Prés. Avant de la consommer, il vous faudra alors la répandre et la faire sécher dans un endroit sec.

Si vous n’êtes pas adepte d’une promenade santé ou si vous manquez de temps, vous pouvez vous procurer cette plante médicinale en pharmacie ou chez les herboristes et naturopathes.

Comment préparer la tisane Reine des Prés ?

Faites infuser 5g de Reine des Prés dans une eau non bouillante (90°C). Attention, si l’eau frémit c’est qu’elle est trop chaude et elle détruira les propriétés de la plante.

Exemples d’associations avec d’autres plantes

En infusion, afin de traiter les rhumatismes, vous pouvez associer la Reine des Prés à des feuilles de cassis.

Afin de lutter contre la cellulite, vous pouvez l’associer à de l’ananas.

Contre-indications

Consommez au maximum 3 tasses par jour.

La consommation de Reine des Prés est déconseillée aux personnes qui sont allergiques à l’aspirine mais également aux femmes enceintes ou allaitantes. Cette plante est également contre-indiquée aux personnes sous traitement anticoagulant puisque la présence d’acide salicylique peut majorer la tendance hémorragique.


Article rédigé par Parenthese Café

https://www.parenthesecafe.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.