Fourmi, je t’aime… Moi, non plus

« Les insectes sont nos amis, il faut les aimer aussi, mais connaissez-vous le nom de mes nouveaux compagnons ? ». Tout le monde a au moins une fois entonné cette célèbre chanson très drôle du groupe « les Inconnus ».

 

Mais avant de continuer la chanson, je vais m’arrêter sur le cas des fourmis qui sont des insectes extraordinaires et qui ont plusieurs spécialisations : le nomadisme, la trophallaxie, une organisation sociale complexe, une grande capacité d’orientation, une capacité de coopération et de prédation, une grande résistance aux changements climatiques, une résilience écologique et une protection antiparasitaire de certains arbres… Je pourrais citer encore bien d’autres qualités à ces magnifiques insectes qui ont un rôle pédagogique majeur sur notre belle Terre mais… pas dans nos maisons !!!

Alors comment cohabiter en se respectant mutuellement ?

Voici une réponse écologique simple à mettre en place lorsque la colonie de fourmis a décidé d’emménager chez vous :

Tout d’abord, il faut savoir que les fourmis entrent dans nos maisons parce que nous sommes des gourmands en sucrerie et que le sucre les attire !!! Alors pensez à bien fermer les bocaux contenant du sucre, les déchets qui trainent et vérifiez qu’il n’y a pas de fissures dans les murs de votre maison. Si la colonie décide encore de passer ses vacances chez vous, alors la solution miracle est LE CITRON.

Mettre des rondelles de citron, ou délimiter un périmètre citronné là où vous ne souhaitez pas qu’elles passent et laisser le citron en place jusqu’à ce qu’elles décident de partir. Ne surtout pas contrarier une fourmi qui doit déménager !!!

(Ici j’ai utilisé des graines de lin en guise de fourmis mais j’ai déjà citronné des passages de fourmis dans ma vie et je peux vous dire que ça fonctionne réellement !!!)

1

Citron

2

3

4

5

6

7

8

 

Dans un prochain article, je vous parlerai de la suite de la chanson :
« Je m’appelle Mouchame, je suis une mouche verte,
Mes menus gastronomiques sont sur papier hygiénique ».

 

Mon avis d’artiste :

Ma volonté est de respecter les insectes dans une dynamique écologique. Comprendre le fonctionnement de l’insecte permet de trouver des solutions naturelles et en douceur.

Bon appétit !!! Mais pas de sucrerie !

9 commentaires sur “Fourmi, je t’aime… Moi, non plus”

  1. Bonjour, Merci pour les fourmis je suis a la recherche d’une super idée pour expliquer aux mouches et moustiques d’allez habiter ailleurs.
    A bientôt

    1. Pour les moustiques il y a la citronnelle qui est bien connue et le Solvarome (j’en parle tout en bas de cet article, c’est mon produit miracle : http://onfaitout.com/trousse-de-secours-voyage-a-letranger/ ).
      Pour les mouches je ne sais pas bien…

      Cet été, j’ai utilisé du Solvarome pour repousser des guêpes. Elles revenaient toujours au même endroit (sur un poteau à l’entrée d’une serre) alors je l’ai badigeonné de ce produit et elles sont allées se poser plus loin.

      Donc, si ça marche pour les guêpes et les moustiques, pourquoi pas les mouches?

    2. Bonjour,

      Pour les mouches, ce qui fonctionne bien est de mettre un pot de basilic dans la cuisine ou une autre pièce de la maison. Pour les moustiques, prendre une orange pleine et planter des clous de girofle dedans. Ce sera efficace 2 à 3 jours.
      Belle journée

  2. Bonjour à tous,
    Merci pour cela, si vous n’avez pas de citron, j’ai trouvé que l’huile de menthe repousse également les fourmis.
    Pam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *