Trousse de secours – Voyage à l’étranger

Secours
Cette trousse de secours conviendra surtout à ceux qui partent sac au dos dans des pays chauds (je l’ai emportée en Inde lors de différents voyages) mais elle est une bonne base pour tous les voyages à l’étranger.
Certains produits peuvent sembler superflus mais il vaut mieux transporter des produits qui ne serviront jamais que d’en manquer le jour J…
En plus, ils pourront servir à d’autres personnes au fil des rencontres, surtout dans des endroits reculés où il est difficile de trouver un médecin ou une pharmacie!

 

Trousse de Secours

  • Antidiarrhéique / Réhydratant
  • Antihistaminique
  • Désinfectant
  • Aspirine / Paracétamol / Ibuprofène
  • Collyre antiseptique (doses uniques)
  • Pansements / Bandes / Sparadrap /  Compresses
  • Couverture(s) de survie
  • Ciseaux, pince à épiler, thermomètre
  • Seringues, aiguilles, fils de suture, scalpel
  • Anti-moustiques (pour corps et tissus)
  • Aspivenin
  • Crème solaire / Crème après-soleil

 

Antidiarrhéique / Réhydratant
Les diarrhées sont fréquentes lors de voyages à l’étranger. Elles peuvent venir de l’alimentation mais aussi d’un simple bouleversement des habitudes du corps ( +/- de sommeil, climat différent, etc.).
C’est important d’emporter aussi un réhydratant car la diarrhée déshydrate énormément et c’est un réel danger pour l’organisme.

Antihistaminique
C’est un antiallergique. Il peut servir même si on n’a habituellement pas d’allergie. En effet, en changeant de lieu, on peut tomber sur des allergisants auxquels on n’a jamais été confronté et y réagir.
Personnellement, je n’ai jamais été allergique de ma vie, je n’ai donc jamais eu à en prendre (avant de faire ma première trousse de secours, je ne connaissais même pas ce terme). Or, une nuit, emmitouflée dans mon duvet dans un petit hôtel de l’Himalaya, ça a commencé à me démanger un peu partout au point de me réveiller. J’étais recouverte de plaques et de boutons à différents endroits du corps et j’ai d’abord pensé à des puces. Malgré la fatigue, je suis sortie de mon duvet pour l’inspecter mais je n’ai rien trouvé. Je me suis donc recouchée en me disant que je verrai ça le lendemain… mais ça a empiré, ça me grattait vraiment partout et de plus en plus, ça devenait obsédant, avec comme une envie de m’arracher la peau.
J’ai fini par trouver l’explication en constatant que je n’avais pas de boutons aux extrémités (mains, pieds et visage) : j’avais acheté un pyjama en polaire de mauvaise qualité (fabriqué en Chine) dans un petit bazar indien, voilà d’où venait ma réaction. J’ai donc pris un antihistaminique et les démangeaisons se sont calmées quasi instantanément.

Désinfectant
Plusieurs marques existent mais je vous conseille très fortement le Solvarome* qui est pour moi un produit miracle.

Aspirine / Paracétamol / Ibuprofène
En cas de fièvre, de maux de tête, de ventre, musculaires, de gorge prise, de règles douloureuses, etc.
(Ce sont généralement les médicaments qu’on utilise le plus en voyage)

Collyre antiseptique
Sert en cas d’infection des yeux mais aussi pour les nettoyer tout simplement (après une journée à traverser le désert dans un car aux fenêtre cassées par exemple…).

Pansements / Bandes / Sparadrap / Compresses
Des pansements respirants de toutes tailles, des pansements hermétiques pour les ampoules, des bandes en rouleau, du sparadrap, des compresses à l’unité, etc.

Couverture(s) de survie
Une par personne de préférence. La couverture de survie sert à tenir le corps au chaud (surface dorée à l’extérieur) ou au froid (surface argentée à l’extérieur) en attendant les secours. Elle peut aussi servir plus simplement : par exemple en cas de grand froid, pour recouvrir le sol d’une tente alors qu’on n’a pas prévu assez de couches pour s’en protéger.

Ciseaux, pince à épiler, thermomètre
Entre autres choses, les ciseaux peuvent servir à couper les bandages et pansements, la pince à épiler à enlever les échardes, le thermomètre à « thermométrer »…

Seringues, aiguilles, fils de suture, scalpel
Je sais, ça fait peur…
Personnellement, je n’ai jamais pris de seringues ni de scalpel en voyage. De toute façon, je n’avais rien à mettre dans une seringue et je ne me voyais pas utiliser un scalpel… mais quelques seringues à usage unique (donc stérilisées) peuvent servir si quelqu’un doit vous faire une piqûre avec une seringue douteuse.

Anti-moustique (pour corps et tissus)
Il en existe pour le corps mais aussi pour imprégner les vêtements et les moustiquaires. Dans certains endroits du monde, c’est indispensable oui…
Là aussi, je vous conseille très fortement le Solvarome* qui est un produit naturel. Il apaise les piqûres et repousse les moustiques. Il n’y a qu’une seule fois où il n’a pas été suffisant pour moi : juste avant la mousson, dans une petite hutte sur une plage du sud de l’Inde. Là, les moustiques trouvaient le moindre cm2 carré de peau oublié par le produit et s’en donnaient à cœur joie. Je ne les ai jamais vus aussi affamés! C’est donc la seule fois où j’ai dû utiliser des produits chimiques et je suis contente de pouvoir m’en passer le reste du temps (surtout en ce qui concerne l’anti-moustique pour les tissus, il est particulièrement… chimique).

Aspivenin
« C’est une mini-pompe aspirante qui fait resurgir de façon indolore tous les venins injectés par les insectes (guêpes, abeilles, taons, frelons…), serpents (vipères…), arachnides (araignées, scorpions, aoûtats…), poissons (vives, rascasses…) ainsi que certaines plantes urticantes. »
(Source : http://www.aspivenin.com/ )
Très pratique à transporter et à utiliser.

Crème solaire / Crème après-soleil
Elle est utile dans les pays chauds et les pays froids ensoleillés (surtout en cas de neige qui réverbère les rayons du soleil).
Le Solvarome* est là encore suffisant pour apaiser les coups de soleil.

 
Après, selon l’endroit où vous vous rendez, vous pouvez avoir besoin de produits spécifiques comme un antipaludique par exemple.

 
Et n’oubliez pas vos médicaments personnels en doses suffisantes (prenez-en toujours plus que nécessaire en cas d’imprévu) ainsi que vos ordonnances pour renouvellement ou pour les montrer à un médecin qui pourrait avoir besoin de savoir quel traitement vous suivez.
Pensez aussi à emporter une paire de lunettes de rechange si vous en portez.

Bon voyage!

 

* Vous allez croire que je suis payée par la marque Solvarome ( http://www.solvarome.com/ ) pour en faire de la publicité mais non, c’est juste que je l’utilise depuis toute petite, qu’il est très efficace et qu’il sert à beaucoup de choses! Pour moi, il est donc devenu indispensable en voyage comme à la maison. Je l’achète concentré et j’en dilue un peu avec de l’eau dans un flacon à part que j’emporte avec moi ensuite. On le trouve en parapharmacie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *